Le bâtiment de la Kornhausplatz 7 à Berne est situé au milieu du site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Il est composé à l'origine d'un total de neuf anciennes maisons de ville (dont cinq font face à la Kornhausplatz) et a été entièrement reconstruit en 1964, tout en bénéficiant de quatre étages de sous-sol. À cette époque, la façade historique a été reconstruite.

Le projet de la reconstruction actuelle a été élaboré dès les premières étapes du projet en collaboration avec le bureau de préservation historique de la ville. Le cœur de la conception consiste à rendre tangible la structure du bâtiment médiéval, avec le bâtiment antérieur, la cour et le bâtiment postérieur. À ce titre, une toiture en verre de 70 m2 est construite dans la zone de la cour, sous laquelle se trouve un anneau de supports et de linteaux en grès au rez-de-chaussée. Le matériau de construction traditionnel bernois est également utilisé pour les nouvelles façades de la cour et appliqué de manière contemporaine. Sur l'une des deux façades, les éléments verticaux sont travaillés par un artiste.

Les six étages supérieurs de l'immeuble résidentiel et commercial abriteront neuf appartements, ainsi que des espaces locatifs aménagés pour des bureaux ou des cabinets. Les deux restaurants existants au rez-de-chaussée resteront en activité pendant les travaux de construction. En outre, un vaste espace commercial à deux étages sera créé.

Deux murs en béton, qui s'étendent des fondations au 4e étage, garantissent la sécurité parasismique des deux parties du bâtiment. La capacité portante des plafonds du rez-de-chaussée et du sous-sol est augmentée pour atteindre les 1000 kg/m2 requis. Les conduites d'alimentation internes du bâtiment sont maintenant logées dans quatre zones de colonnes montantes.


Façade en grès "Im Fluss" avec le sculpteur Amadeus Furrer

Au cours de la rénovation de la Kornhausplatz 7, la cour intérieure, qui avait été bétonnée dans les années 1980, a été remise en lumière jusqu'au rez-de-chaussée. Comme il n'existe plus aucun document sur les façades historiques détruites de la cour, il a été décidé, en concertation avec le bureau municipal de conservation des monuments, de réaliser une façade en grès conforme à l'époque actuelle. Comme cela a toujours été le cas lors de la construction des maisons historiques de la vieille ville de Berne, les sculpteurs ont également travaillé aux côtés des architectes. Cette tradition a été reprise de nos jours.